Image apprendre à vivre la messe
« Veillez et priez. » Matthieu 26:41
Une nouvelle  !
Vous pouvez visualiser ce message dans votre navigateur en cliquant ici.
illustration
2e jour : Concrètement

Chers Priants,

Hier, nous avons pris conscience que ce n’est pas nous seulement qui avons besoin des prêtres, mais qu’eux aussi ont besoin de nous. Nous pouvons leur apporter un soutien spirituel et concret. Même à ceux que nous admirons et qui nous nourrissent beaucoup spirituellement !

Prier pour les prêtres, c’est les aimer

Le premier devoir qui incombe aux fidèles est de prier pour leurs prêtres.
Prier pour quelqu'un est une magnifique façon de l’aimer ! C’est ce que l’évêque demande aux fidèles après le renouvellement des promesses sacerdotales lors de la messe chrismale : « Et vous mes frères, priez pour vos prêtres : que le Seigneur répande sur eux ses dons en abondance, afin qu’ils soient les fidèles ministres du Christ souverain prêtre, et vous conduisent à lui, l’unique source du salut ».

D’une certaine façon, prier pour les prêtres, c’est exercer une « paternité » ou une « maternité spirituelle » à leur égard (cf. un document de la congrégation pour le clergé). La sainteté des fidèles provoque aussi la sainteté du pasteur !

Le sommet de la prière étant la messe, pourquoi ne pas offrir la communion pour la sainteté de nos prêtres ? En particulier, en allant à la messe ce Vendredi du Sacré-Cœur ? Le lien entre l’eucharistie et le sacerdoce est très fort : c’est lors de l’institution de l’Eucharistie à la dernière Cène que le Christ a également institué le Sacerdoce. (Voici des liens pour trouver des horaires de messe près de chez vous : en France : http://egliseinfo.catholique.fr/ ; à Paris au Sacré-Cœur de Montmartre par exemple.)

Agir pour les prêtres : stop aux médisances !

La prière peut-elle se passer d’action ? Peut-être en avons-nous moins l’habitude, mais nous pouvons aussi agir concrètement pour aider les prêtres.

La première action – et ce n’est pas la plus facile – mais c’est une des plus efficaces, c’est l’omission. L’omission de médisances ! Autrement dit, cesser de dire du mal des défauts des prêtres, de les comparer, de regretter un tel, d’envier l’autre paroisse où est un autre, etc. Rien de plus destructeur pour une paroisse et de moins évangélisateur. (Pour aller plus loin, site de la fraternité Marie Mère des prêtres.)

Pourquoi ne pas prendre exemple sur saint Louis Martin, père de Thérèse de Lisieux ? « Ses relations avec les prêtres étaient empreintes d’égards qui touchaient à la vénération. Il n’aurait pas accepté à leur endroit le moindre mot de raillerie ni de critique » (un témoin).

Des idées pour aider les prêtres

Si l’on peut cesser de dire du mal, on peut aussi chercher à dire du bien et à faire du bien ! Il y a plein de façons concrètes et très simples pour soutenir les prêtres ! L’une consiste par exemple à prendre le temps de saluer les prêtres à la fin d’une célébration. Pour évoquer de nouveau Louis Martin, on rapporte qu’il « recherchait volontiers la compagnie des prêtres, et, par respect pour le sacerdoce, saluait tous les prêtres qu’il rencontrait » (témoignage au procès de béatification).

Voici une petite liste d’idées (d’autres idées sur ndsacerdoce.org) : donner un coup de fil à un prêtre mal en point ; inviter le prêtre à déjeuner en famille ; demander un service en lien avec son sacerdoce à un prêtre qui s'ennuie ; écrire un petit mot ou passer un coup de fil pour la fête, l’anniversaire de naissance, d’ordination, pour Noël, Pâques, le Sacré-Coeur, etc. ; davantage s’impliquer dans la paroisse pour soulager les prêtres ; aider les relations du curé avec la mairie en ce qui concerne le presbytère, etc.

Et si nous décidions de choisir une action et de la mettre en pratique dans les prochains jours ? Ça peut être aussi simple que de dire à un prêtre qu’on a prié pour lui le jour du Sacré-Cœur !

Prier aujourd’hui pour aimer les prêtres

* Notre prière aujourd’hui pourrait être d’abord un examen de conscience : en quoi par mes attitudes ou mes paroles ai-je pu blesser des prêtres ?

* Ensuite, nous pourrions prendre une résolution d’action concrète pour témoigner notre amitié à un prêtre que nous connaissons (cf. les idées ci-dessus).

* Enfin, nous pouvons confier tout spécialement un prêtre que que nous connaissons au Seigneur, par exemple avec la formule :

« Seigneur Jésus Christ, toi le modèle de tous les prêtres, je veux te donner aujourd’hui la joie de répandre tes grâces sur le Père (donner le nom du prêtre pour lequel on choisit de prier). Avec foi, et uni à tous les autres priants d’Hozana, je te prie de renouveler en lui la grâce du sacerdoce, de guérir ses fragilités, pour qu’il grandisse jour après jour en sainteté. Qu’il devienne de plus en plus une source de vie spirituelle pour tous les fidèles qui lui sont confiés. Amen. »

Partager sur Facebook Facebook
Voir la nouvelle sur Hozana et interagir
Vous désirez recevoir ces enseignements chaque jour?
Inscrivez-vous !
S'inscrire aux enseignements
© ndsacerdoce.org - Pour nous contacter, cliquez ici.