Un effort personnel

Participer à la miséricorde du Seigneur

Dieu nous sauve par la mort et la résurrection de son Fils sans aucun mérite de notre part. Qu'avons-nous que nous n'ayons reçu? Cependant, dans son amour, le Christ nous donne de participer à son oeuvre de miséricorde (cf. Col 1, 24). C'est pourquoi nos peines et nos joies peuvent être offertes à Dieu pour une intention. Choisir de faire un effort personnel pour soutenir le sacerdoce, c'est manifester concrètement son engagement de vouloir répandre l'amour de Dieu sur les prêtres et les séminaires.

Concrètement

À quel effort s'engager? Chacun choisira librement ce qui lui semblera le meilleur. Le mérite d'une oeuvre ne tient pas tant à ce qu'elle nous coûte qu'à l'amour avec lequel nous la faisons! À titre d'exemple, on pourra s'engager à prier une partie de la liturgie des heures (laudes, vêpres ou complies), notamment à l'intention des prêtres qui ont des difficultés à dire le bréviaire. On peut aussi se priver de quelque chose, etc.

Voir aussi : Communier le jeudi ; des actions concrètes